Blog

J-29 : paperasse et organisation

Plus que 29 jours avant le lancement 🙂

Aujourd’hui, je propose un petit aperçu de l’envers du décor, la partie pas du tout glamour de la vie d’une startup.

Alors petit retour en arrière : comme si on avait pas assez de trucs à faire ces dernières semaines, pendant le mois d’août, Bilibok a déménagé. Les locaux sont chez moi (bienvenue chez les bébés entrepreneurs en mode garage) et mon propriétaire nous a donné un congé pour vente. Dommage !

Courrier reçu le 15 juillet, déménagement fait le 15 août : EFFICACITÉ. Mais même en étant organisé, visiter les apparts, faire les cartons, rassurer un petit de 2 ans et demi qui fait une mini dépression à cause du changement (au passage, les livres sur le déménagement qu’on lui a lus n’ont pas été d’une grande efficacité, peut-être à réfléchir pour nos futures collections…), bosser malgré un mac dans les cartons pendant presque une semaine et déballer plus de 100 cartons dont 45 de livres, ça prend du temps…

Et une fois qu’on a dépassé tout ça s’ajoute toute la partie chiante de la paperasse administrative. Déménager veut dire changer l’adresse du siège social de la société. Donc modifier les statuts pour les refaire publier. Et pour changer les statuts, il faut faire une « assemblée générale extraordinaire », rien que ça, et rédiger un procès verbal, puis emballer tout ça pour les démarches juridiques. Autrement dit : C’EST BIEN RELOU.

Hier soir, j’étais encore à rédiger les dernières pièces à fournir qui vont accompagner le dossier, des attestations, des trucs à scanner, bref la partie ultra passionnante dans le fait de créer son entreprise (et ça, personne ne nous le dit, comme les contractions en fin de grossesse qui font un mal de chien, que du bonheur ah ah). En tout cas, pas la partie passionnante du projet, c’est le moins qu’on puisse dire, et gourmande en temps et en énergie…

Aujourd’hui, j’ai aussi voulu tester une nouvelle appli d’organisation recommandée par Sébastien. Un truc hyper bien qui permet de gérer les tâches de l’équipe, le timing et plein d’autres choses.

J’ai commencé par me tromper d’app 🙂 Je suis tombée sur une autre du même nom qui permet de gérer les plannings d’équipes de sport. Sur le coup, ça ne m’a pas semblé incompatible pour une organisation de startup (même si pour Sébastien et moi, le sport n’est pas franchement à notre planning ah ah, Olivier en fait pour toute l’équipe !!). Finalement, j’ai trouvé la bonne, créé le compte et ouvert l’application et… je n’ai rien compris.

Notre nouveau planning de lancement/liste de tâches/état d’avancement est donc une magnifique Google sheet partagée. Pour le moment ça ira très bien, chaque heure de gagnée sera bien utilisée sur autre chose…

Sinon le truc cool du jour, Carrefour a déjà mis en rayon les citrouilles ! Halloweeeeeeeeeeeen 🙂

Bref, plus que 29 jours.

Je ne me rends pas compte. Il y a encore 41 tâches sur notre fameuse google sheet (et probablement d’autres oubliées pour le moment) et c’est comme avant l’accouchement. On en a un peu marre, on a hâte que le bébé arrive mais en même temps on a peur de l’inconnu, de ce qui va changer dans notre vie, et on aimerait bien étirer le temps mais ce n’est pas possible 😀 Tout ça est épuisant mais terriblement excitant.

Allez, au boulot !

Comments

  • Ah m**de (mère de famille: « ** » obligées! On ne badine plus avec cela, parce que je crois qu’un des 1ers mots de Noé c’est put**n! Il le prononce pas très bien, mais quand même , on est maaaaaal!!!) Ca été compliqué pour ton fils le déménagement… Etant dans ce même mouvement, je me demandais en effet que dire, surtout comment, à mon loulou aussi! Nous on a voulu éviter le « vivre dans les cartons pendant 1 semaine » pour pas le stresser/l’inquiéter , alors on délègue notre déménagement. On part la veille , il ne va rien voir des chargements. Et il va arriver dans un nouvel appart’, avec ses affaires mais un peu de bazar tout de même, je me demande ce qui va se passer dans sa tête! On lui a bien dit qu’on déménageait (évidemment!) mais on ne lui en parle pas tous les jours non plus, histoire de la jouer « cool, tout va bien, n’en faisons pas tout un patacaisse! ca va être easy-easy baby! ». Mais je sais pas ce que ça raconte dans sa petite tête de 16 mois!!
    Bref en tous cas « l’accompagnement au changement » : vraie problématique pour nos petits qui surkiffent la routine!
    Et maintenant que vous êtes installés, ça va mieux pour lui?

    20 septembre 2016

Post a Reply to Charrier Cancel Reply

2 × 4 =