La peau des calamars fonctionne comme un écran à cristaux liquides. De petites bulles d'encre changent de tailles et de couleurs, ce qui leur permet de s'adapter à leur environnement comme les caméléons. C'est ce qu'on appelle des chromatophores. Une équipe de biologistes du Massachusetts ont fait une expérience rigolote, celle de faire "écouter" le morceau Insane in the brain, de Cypress Hill, a un calamar.

C’est le titre d’un livre jeunesse qui date de 1987. Il est dans ma bibliothèque avec tous les autres livres de mon enfance. L’autre jour, j’ai retrouvé mon petit garçon de 18 mois en train de le lire tout seul, il l’avait pris en douce dans la bibliothèque des grands alors que la sienne est déjà bien pleine… De petits doigts qui tournent des